Notre précepte est :

Notre précepte : "Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences." (Françoise Dolto)

AVERTISSEMET

AVERTISSEMENT // MISE EN GARDE : Il faut bien avoir à l'esprit ceci : la « maladie de Forestier » est une pathologie très atypique et très asymptomatique, et que les articles publiés dans ce Blog font références à des cas extrêmes pour la plupart. Ainsi seulement 10% à 15% des sujets touchés sont susceptibles de présenter des symptômes sévères. La découverte de cette « maladie » est fréquemment fortuite. C'est souvent lors d'un examen radiologique, qui n'a souvent rien à voir avec l'indication du bilan RX, que le diagnostic de « Forestier » est posé.

Retrouvez moi sur FB : https://www.facebook.com/ForestierDish/

Translate

samedi 13 avril 2013

L'hyperostose vertébrale ankylosante (maladie de Forestier et Rotes-Querol): Quoi de nouveau?


                                 Bernard Mazières
  • Revue du Rhumatisme , disponible en ligne le 29 Mars 2013 ,
  •        

Résumé

Hyperostose squelettique idiopathique diffuse (DISH), également connu sous le nom Forestier-Rotes-Querol maladie, se caractérise par l'ossification des enthèses (c.-à-enthésopathie). Le diagnostic de DISH nécessite au moins deux (selon Forestier) ou trois (selon Resnick) contigus ponts intervertébraux, sans altérations graves de disque (à la différence de la maladie dégénérative du rachis) ou ankylose des articulations sacro-iliaques ou facette (à la différence de la spondylarthrite) . Bien que les estimations de prévalence varient avec le nombre de ponts utilisés pour définir la maladie, la prévalence de DISH est constamment élevée et augmente avec l'âge et l'obésité. L'implication périphérique est fréquente mais difficile d'attribuer à DISH en l'absence de changements typiques épinière. L'ossification du rachis cervical est la manifestation la plus étudiée, comme la dysphagie due à la compression oesophagienne peut nécessiter une intervention chirurgicale. Comme avec la spondylarthrite, les fractures vertébrales sur une colonne vertébrale hyperostosante fondu peut échapper à la reconnaissance, en plaçant le patient à risque de complications en cas de déplacement ultérieur. Ces fractures sont particulièrement graves, car elles impliquent souvent le rachis cervical et peut donc causer de graves troubles neurologiques. DISH est associée à un risque accru de syndrome métabolique (odds ratio: 3,88). La recherche sur la physiopathologie de DISH a établi que les taux sériques de l'inhibiteur naturel ostéogenèse Dickkopf-1 (DKK-1) sont faibles chez les patients présentant une spondylarthrite ou DISH. Bien que cette anomalie pourrait contribuer à l'ossification entheseal, il n'a pas été trouvé de manière cohérente.

Mots-clés

  • Diffuser hyperostose squelettique idiopathique ;
  • Hyperostose vertébrale ;
  • La maladie de Forestier;
  • Enthésophyte ;
  • Les fractures vertébrales ;
  • DKK-1

Les figures et les tableaux de cet article:
Full-size image (23 K)
Fig. 1.  Prévalence de l'hyperostose vertébrale diffuse idiopathique (≥ 3 contigus ponts osseux) chez les hommes selon l'âge [10] .
Full-size image (28 K)
Fig. 2.  radiographies pris 11 ans d'intervalle. Notez la progression de la enthésophyte dans le coin inférieur gauche de L1, contrastant avec l'aspect inchangé de la enthésophyte dans le coin inférieur gauche de L2. Hauteur disque L1-L2 est normal.
Full-size image (30 K)
Fig. 3.  Radiographie de profil du rachis cervical montrant de grandes enthésophytes antérieure de C2 à C6 et le déplacement de l'œsophage chez un patient présentant une dysphagie.
Full-size image (28 K)
Supplémentaire Fig. S1.  61-year-old man au diabète sucré. L3-L4 pont osseux visible seulement sur ​​la vue latérale.Notez la hauteur du disque normal.
Full-size image (27 K)
Supplémentaire Fig. S2.  coude chez un patient avec hyperostose vertébrale diffuse idiopathique. Apposition osseuse sur la face postérieure de l'humérus distal.
Full-size image (43 K)
Supplémentaire Fig. S3.  Hyperostose de la rotule (ossification du tendon rotulien). Apposition osseuse le long du bord antéro-supérieur de la rotule sur la vue latérale. Vue tangentielle chez le même patient: noter l'apparition en dents de scie de la face antérieure de la rotule.


Enregistrer un commentaire